Un questionnement sur la représentation photographique, le décalage entre ce que l’on nomme communément la réalité et la réalité photographiée, la confrontation à la planéité du support (le papier photographique), à l’espace, à  la matérialité de la photographie sont les leitmotivs principaux de cette recherche artistique. Les objets du quotidien, le paysage, le cadre, l’horizon, sont les thèmes à travers lesquels s’exprime principalement  cette perception de la photographie. L’aspect formel et final des créations peut prendre des aspects variés : certaines de ses productions  peuvent être des photographies. Ailleurs,  la photographie n’est qu’un des éléments constitutifs de l’objet présenté. Elle peut également être  totalement absente matériellement (en tant que papier photographique) mais elle conserve alors une présence incontournable dans le processus de fabrication…

 

Depuis quelques années,  la recherche s’oriente autour de la représentation picturale. La peinture est alors considérée, avant tout, comme une matière colorée et sculpturale chargée de, et par l'histoire de l'art. Le support (son absence), l'espace de la peinture, le passage de l'aplat au volume, sont des éléments fondamentaux de cette approche et inscrivent cette perception dans une suite logique au travail antérieur axé sur la représentation photographique. 

 

Jean-Arrouye, Christine Buignet, Raphaël Monticelli, Florence Morali, Philippe Piguet, Mathieu Provansal, Raymond Viallon, Jerzy Olek ont écrit sur cette recherche artistique. Des dialogues ont été réalisés (catalogues) avec les responsables de l’artothèque Antonin Artaud (Marseille) et Monsieur Robert Bonaccorsi directeur de la Villa Tamaris centre d’art (La seyne sur Mer).